Histoire d'au-delà de la montagne
Publié le
Mardi, avril 25, 2017

En 1694, six terres furent octroyés par le Seigneur Casson sur le versant nord du Mont-Royal, le long de ce qui est aujourd'hui la Côte Ste-Catherine. Ceux qui habitait près du fleuve ou au sud de l'actuelle rue Sherbrooke voyait ces terres outre le mont comme une vallée verdoyante. Dans toute son histoire Outremont a été exemplaire dans son désir d'être une ville ''verte''.

Dès 1920, le conseil municipal met sur pied une politique  marquée par des campagnes d'embellissement et des investissements massifs. Entre 1924 et 1930, alors que le salaire annuel moyen d'un fonctionnaire est d'environ 1000 $, la Ville dépense 5 415 $ pour la plantation d'arbres et 14 456 $ pour leur entretien. Huit parcs sont aménagés au cours des années 1920-1930 ; les serres municipales cultivent jusqu'à 100 000 plants de fleurs par an que l'on distribue au prix coûtant aux citoyens. Nourrissant un remarquable esprit d'esthétisme et de propreté, le maire Beaubien met même les services municipaux à la disposition des citoyens pour l'entretien de leur pelouse!

Bientôt 100 ans plus tard, cet esprit vert reste une marque distinctive d'Outremont.

Photo: https://lesbeautesdemontreal.com/category/actualite/page/245/